Utpictura18 - Base de données iconographiques

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Exposition « Le Goût de Diderot » à Lausanne jusqu'au 1er juin 2014
Adresse complète
à Montpellier
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’intérieur du port de Marseille, vu du Pavillon de l’Horloge du Parc - Vernet
Peintre ou Dessinateur :
Vernet, Claude Joseph (1714-1789)    (Œuvre signée)
Datation : 1754
Sujet de l’image ou genre :
Port de mer
Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 165 * Largeur 263 cm
Lieu de conservation :
Paris, Musée de la Marine, Dépôt du Musée du Louvre, Inv. 8294
Bibliographie :
Autour de C-J Vernet La Marine à voile de 1650 à 1890, Anthèse/MuséeRouen, 1999, n° 16, p. 112
Laurent Manœuvre, Eric Rieth, Joseph Vernet. Les Ports de France, Anthèse, 1994, pp. 83-92

Notice n° A1229   (n°1 sur 1) 
Aucun commentaire associé à cette notice // Poster un commentaire

Comparaison avec d’autres notices : Le Débarquement à Marseille - Rubens // Plan géométral de Marseille, milieu du XVIIIe siècle // Construction de galères & du nel arsenal de Marseille vers 1666 - JB de la Roze // L’Entrée du Port de Marseille - Vernet // Panorama de Constantinople - Jules Garnier

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
1. Signé sur un ballot au premier plan à droite : « peint par Joseph Vernet à Marseille en 1754 ». 2. La série des Ports de France a été commandée pour le roi de France en 1753 par le marquis de Marigny, Intendant des Bâtiments du roi. Les deux tableaux du port de Marseille ont été peints entre octobre 1753 et septembre 1754. Ce sont les premiers de la série des ports de France. Ils furent payés 2400 livres. 3. Il existe une version préparatoire de ce tableau, coll. Jules Strauss, Paris (52x88 cm, cat. Ingersoll Smouse, n°569) A signaler également deux autres tableaux de Vernet conservés au Louvre sous le titre « Première vue de Marseille » et « Deuxième vue de Marseille » (cat. Ingersoll Smouse, n°570-571). Vernet a peint également L’Entrée du Port de Marseille. La série des Ports de France a été gravée par C.N. Cochin et Lebas.

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1755 : « 98. L’Interieur du Port de Marseille, vû du Pavillon de l’Horloge du Parc. Comme c’est dans ce Port que se fait le plus grand commerce du Levant & de l’Italie, l’Auteur a enrichi ce tableau de Figures des différentes Nations des Echelles du Levant, de Barbarie, d’Afrique & autres. Il y a réuni ce qui peut caractériser un Port marchand, & qui a un commerce très-étendu. » Au premier plan, le plan Formiguier, actuel quai des Belges, débarrassé de ses galères en construction et envahi de marchandises et de promeneurs. A gauche, le quai de Rive-Neuve : le bâtiment à toit d’ardoise pyramidal est l’entrée de l’arsenal. Au tiers gauche du plan Formiguier, au bord de l’eau, on distingue Vernet avec sa femme et son fils.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée de la Marine
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/03/03
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 06/10/14
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.