Utpictura18 - Crébillon

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles

5 octobre 2013 : Exposition Le Goût de Diderot au Musée Fabre à Montpellier

Pour citer ce texte : Stéphane Lojkine, cours d’agrégation sur les Lettres de la Marquise de Crébillon, année 2010-2011, université de Provence.

« De tous les auteurs, il n’y en a point que je méprise plus que les compilateurs, qui vont, de tous côtés, chercher des lambeaux des ouvrages des autres, qu'ils plaquent dans les leurs, comme des pièces de gazon dans un parterre. Ils ne sont point au-dessus de ces ouvriers d’imprimerie qui rangent des caractères qui, combinés ensemble, font un livre où ils n'ont fourni que la main. Je voudrais qu’on respectât les livres originaux, et il me semble que c’est une espèce de profanation de tirer les pièces qui les composent du sanctuaire où elles sont, pour les exposer à un mépris qu’elles ne méritent point. » (Montesquieu,<i>Lettres persanes</i>, Lettre LXVI de Rica à ***)

« De tous les auteurs, il n’y en a point que je méprise plus que les compilateurs, qui vont, de tous côtés, chercher des lambeaux des ouvrages des autres, qu'ils plaquent dans les leurs, comme des pièces de gazon dans un parterre. Ils ne sont point au-dessus de ces ouvriers d’imprimerie qui rangent des caractères qui, combinés ensemble, font un livre où ils n'ont fourni que la main. Je voudrais qu’on respectât les livres originaux, et il me semble que c’est une espèce de profanation de tirer les pièces qui les composent du sanctuaire où elles sont, pour les exposer à un mépris qu’elles ne méritent point. » (Montesquieu,Lettres persanes, Lettre LXVI de Rica à ***)

Crébillon, Lettres de la Marquise : Bibliographie

I. Éditions des Lettres de la Marquise de M*** au comte de R*** de Claude Crébillon

Édition de Pierre Lièvre dans les Œuvres de Crébillon fils, le Divan, t. IV, 1930. D’après le texte de l’édition originale de 1732.

Édition de Jean Rousset, La Guilde du Livre, Lausanne, 1965 ; rééd. Slatkine, Fleuron, 1995. D’après le texte du tome I des Œuvres complètes, Londres, 1777.

Édition d’Ernest Sturm et de Lucie Picard, Nizet, 1970. Compromis entre l’édition de 1732 et celle de 1767 (?).

Édition d’Ernest Sturm et de Stéphane Pujol dans les Œuvres de Crébillon, F. Bourin, 1992. Voir la préface d’E. Sturm, « Anatomie de la passion ».

Édition d’Antoine de Baecke, Rivages Poche, 2000

Éditions de référence

Édition de Jean Dagen, Desjonquères, 1990, rééd. 2010, postface de Michel Delon. C’est l’édition au programme, d’après le texte de 1739.

Édition de Suzanne Cornand dans les Œuvres complètes de C. Crébillon, classiques Garnier, dir. J. Sgard, t. I, 1999, rééd. 2010. À consulter pour l’histoire éditoriale du texte notamment.

Sur internet (cliquer sur liens)

Les éditions du Boucher proposent une édition en ligne, qu’on peut télécharger gratuitement au format pdf

Le tome VIII des Œuvres complètes, édition de J.-E. Dufour et Ph. Roux, Maestricht, 1779, contenant Le Sylphe et les Lettres de la Marquise, est disponible sur Google books. Vous devez vous familiariser avec la présentation, la typographie des éditions anciennes.

II. Autres textes classiques

Fictions épistolaires élégiaques

Ovide, Héroïdes, trad. Marcel Prévost, Paris, Les belles lettres, 1928, 2005. Voir notamment l’héroïde X d’Ariane à Thésée

Hélisenne de Crenne, Les Angoisses douloureuses qui procèdent d’amour, éd. Jean-Philippe Beaulieu, Publications de l’université de Saint-Étienne, 2005

Lettres Portugaises, Lettres d’une péruvienne et autres romans d’amour par lettres, éd. Bernard Bray et Isabelle Landy-Houillon, GF Flammarion, 1983. Lire l’introduction d’I. Landy-Houillon, documentée et problématisée, sur l’histoire et les caractéristiques du genre, notamment pp. 16-23 ; 27-38

Marivaudage

Marivaux, Théâtre complet, éd. Frédéric Deloffre, Garnier, 1980, 2 vol. Voir notamment Les Serments indiscrets, vol. 1, p. 965sq.

Marivaux, La Vie de Marianne, éd. Michel Gilot, Garnier-Flammarion, 1978

Crébillon, Tanzaï et Néadarné, in Œuvres complètes, t. 1, éd. Jean Sgard, Classiques Garnier, 1999, p. 237sq.

III. Introductions à l’univers de Claude Crébillon

Avant 1980

Clifton Cherpack, An Essay on Crébillon fils, Duke University Press, 1962

Ernest Sturm, Crébillon fils et le libertinage au XVIIIe siècle, Nizet, 1970, rééd. En 1995 sous le titre Crébillon fils ou la science du désir

Peter V. Conroy, Crébillon fils : techniques of the novel, SVEC, n°99, Oxford, 1972

Hans Gunther Funke, Crébillon fils als Moralist und Gesellschaftskritiker, Heidelberg, 1972

Philip Stewart, Le Masque et la Parole : le langage de l’amour au XVIIIe siècle, Corti, 1973

Bernadette Fort, Le Langage de l’ambiguïté dans l’œuvre de Crébillon fils, Klicksieck, 1978

Philippe Laroch, Petits-maîtres et roués. Évolution d ela notion de libertinage dans le roman français du XVIIIe siècle, Presses de l’université Laval, 1979

Après 1980

Colette Cazenobe, Le Système du libertinage de Crébillon à Laclos, SVEC, n°282, Oxford, 1981

Colette Cazenobe, Crébillon fils ou la politique dans le boudoir, Paris, Champion, coll. Les dix-huitièmes siècles, 1997

Michel Delon, Le Savoir-vivre libertin, Hachette-Littératures, 2000

Violaine Géraud, La Lettre et l’esprit de Crébillon fils, Sedes, 1995

Anne Giard, Savoir et récit chez Crébillon fils, Champion-Slatkine, 1986

Jean R. Joseph, Crébillon fils. Economie érotique et narrative, French forum, Lexington, 1984

Émeline Mossé, Le Langage de l’implicite dans l’œuvre de Crébillon fils, Champion, 2009

Jean Sgard (dir), Songe, illusion, égarement dans les romans de Crébillon, ELLUG, 1996

Ernest Sturm, Crébillon fils, ou la science du désir, A.-G. Nizet, 1995

Thierry Viart, La Convention de l’amour-goût chez Claude Crébillon, SVEC, n°377, Oxford, 1999

Lectures de référence pour ce cours

Jean Sgard, Crébillon fils, le libertin moraliste, Desjonquères, 2002. (Biographie très documentée de Crébillon. Voir notamment le début du livre : ses origines, ses rapports avec son père, sa participation à la Société du Caveau.)

Andrzej Siemek, La Recherche morale et esthétique dans les romans de Crébillon, SVEC, n° 200, Oxford, 1981. (Introduction : Crébillon tombé dans l’oubli, interprétations divergentes de son œuvre, embarras de la critique. Le libertinage et la mondanité : tradition et convention. Le libertinage n’est pas un genre. Définitions contradictoires. Histoire du libertinage depuis le XVIIe siècle. Hylas et Dom Juan, deux marginaux. L’univers libertin de Crébillon. Le pôle de la vertu et de l’amour. L’ambiguïté du vice et les égarements de la vertu. L’existence comme recherche. Le roman comme recherche.)

Carole Dornier, Le Discours de maîtrise du libertin. Étude sur l’œuvre de Crébillon fils, Klincksieck, 1994. (Analyse rhétorique du discours dans l’œuvre de Crébillon. Concept central du livre : l’énoncé général. La phrase tend vers un énoncé général, de nature morale, qui assure à celui qui le pronnce la maîtrise. P. 255 : les monodies épistolaires : Réflexion et défiance. Combat intérieur. Dévoilement des intentions du correspondant.)

Philip Stewart, L’Invention du sentiment : roman et économie affective au XVIIIe siècle, SVEC, Oxford, 2010, n°2. (Analyse de l’émergence du sentiment comme nouvelle catégorie épistémologique à l’époque des Lumières, en partant de l’héritage cartésien (Les passions de l’âme, 1649). Voir notamment dans ce livre : Discours de l’affect. Au-delà des passions, et en deçà. 5. Crébillon : le jeu des passions, essentiellement sur Les Heureux Orphelins)

IV. Ouvrages théoriques

Roland Barthes, Le Plaisir du texte, Seuil, 1973, Point-Seuil, 1982

Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux, Seuil, 1977

Jean-Louis Cornille, La Lettre française de Crébillon fils à Rousseau, Laclos, Sade, Peeters/Vrin, Leuven et Paris, 2001

Frédéric Deloffre, Marivaux et le marivaudage : une préciosité nouvelle, Slatkine, 1993

Jacques Derrida, La Carte postale. De Socrate à Freud et au-delà, Flammarion, 2004

Michel Foucault, Histoire de la sexualité, t. 1, La Volonté de savoir ; t. 2, L’Usage des plaisirs ; t. 3, Le Souci de soi, Gallimard, 1976-1984

Jean-François Lyotard, Des Dispositifs pulsionnels, Galilée, Débats, 1994

Jacques Lacan, Le Séminaire. Livre XX. Encore, Seuil, 1998, Point-Seuil, 1999