A la découverte de Georges Perec

En 1969, Georges Perec publie La Disparition, roman entièrement écrit sans la lettre « e », pourtant la plus fréquente des lettres de la langue française.

Ce procédé par lequel un écrivain se prive d’une ou plusieurs lettres s’appelle «  lipogramme ». Passioné par ce genre de contraintes formelles, Perec était également membre de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), petit groupe qui se consacre à la création et à la redécouverte des formes littéraires.

Le travail d’écriture expérimentale mené actuellement au sein du Service Commun de la Documentation par l’écrivain Mustapha Benfodil n’est pas sans rappeler celui de Perec : on y retrouve l’idée que la littérature est à la fois un laboratoire et un terrain de jeu, destiné à faire naître de nouvelles formes.

Pour découvrir l’oeuvre de Georges Perec, la bibliothèque LSH d’Aix vous propose une sélection d’ouvrages, à découvrir sur le double présentoir à l’entrée.

Tags : , , ,

Laisser un commentaire